Théâtre-Musée Dalí

Théâtre-Musée Dalí


Inauguré en 1974, le Théâtre-Musée Dali fut construit sur les restes de l’ancien théâre de Figueres. Il contient la plus grande collection des oeuvres qui retracent le parcours artistique de Salvador Dali (1904-1989), de ses premières expériences artistiques à ses créations surréalistes, en passant par les oeuvres des dernières années de sa vie.

Parmi ses oeuvres principales qui y sont exposées figurent notamment Port Alguer (1924), Noia de Figueres (1926), Le spectre du sex-appeal (1932), Autoportrait mou avec lard grillé (1941), Poésie d’Amérique-Les athlètes cosmiques (1943), Galarina (1944-45), La corbeille à pain (1945), Le nez de Napoléon transformé en femme enceinte promenant son ombre avec mélancolie parmi les ruines originales (1945), Leda atomique (1949), L’apothéose du dollar (1965), Galatea aux sphères (1952) et Aurore, midi, après-midi et crépuscule (1979).

A noter également l’ensemble d’oeuvres que l’artiste a réalisées expressément pour le Théâtre-Musée, comme la Salle Mae West, la Salle Palais du vent, le Monument à Francesc Pujols, et la Cadillac pluvieuse. Le musée héberge également des oeuvres d’autres artistes que Dali a voulu intégrer : El Greco, Marià Fortuny, Modest Urgell, Ernest Meissonier, Marcel Duchamp, Wolf Vostell, Antoni Pitxot et Evarist Vallès, entre autres.

Le Théâtre-Musée Dali doit être considéré comme un tout, comme la grande oeuvre de Salvador Dali, dans la mesure où tout ce qu’il contient a été conçu et pensé par l’artiste en vue de proposer une véritable expérience au visiteur et de le plonger dans son monde captivant, unique en son genre.